6ème dimanche de Pâques, messe à Sainte Cécile

«  Si vous m’aimez,
vous garderez mes commandements.
Moi, je prierai le Père,
et il vous donnera un autre Défenseur
qui sera pour toujours avec vous :
 l’Esprit de vérité

Jn 14, 15

Les textes du jour

La feuille de chants

200517_messe_chants_01

Pour imprimer la feuille mais aussi l’afficher dans une nouvelle fenêtre et, grâce aux liens, écouter et répéter les chants. 

Vous pouvez choisir entre tous nos lieux de culte y compris la chapelle Sainte Cécile pour votre offrande dominicale. Si cela ne paraît pas possible sur votre mobile, supprimez l’application La Quête et réinstallez-la.

CORONA REGIS – mai 15

Dimanche matin à 10h00 messe en YouTube Live depuis Sainte Cécile suivie dimanche après-midi par un grand rendez-vous non plus à distance mais dans nos trois grands clochers pour un temps d’adoration avec possibilité de se confesser. Les règles sanitaires restent très strictes. Nous ne pouvons pas être plus de dix personnes en même temps dans chaque église. Des personnes assureront l’accueil et le nettoyage requis. Mais ne pourront entrer dans les églises que les personnes inscrites au plus tard samedi soir. Merci de venir avec un masque. Les personnes confinées ensemble pourront bien sûr prier ensemble. Sinon il faudra se répartir dans l’église en respectant les règles de distanciation.

Chemin d’adoration

chemin_d_adoration

Examen de conscience

examen_de_conscience

«Je suis avec vous pour toujours»

40 jours après sa sortie triomphale du tombeau, Jésus monte au ciel, repart vers son Père à la fin de son itinéraire terrestre. Jésus ressuscité, transformé par l’amour a un corps aux propriétés étonnantes. Comme transformé par l’amour de son Père, il est capable de rejoindre le ciel. Il est le premier humain à entrer au ciel en tant que vrai Dieu et vrai homme pour qu’en Lui et avec Lui toute l’humanité puisse prendre place dans le coeur de Dieu. En quittant cette terre Jésus nous fait confiance et nous rend responsable. « Je suis avec vous pour toujours jusqu’à la fin des temps ».

A quelques jours de l’Ascension nous sommes invités à un temps de prière, d’adoration et de confession ce dimanche 17 mai de 14h00 à 18h00 organisé simultanément dans nos trois églises de Saint Léger, Saint Étienne de Mareil-Marly et Sainte Croix de Fourqueux. Afin de respecter les règles sanitaires il est nécessaire de s’inscrire pour indiquer durant quel créneau horaire nous serons présents pour un temps de prière avec possibilité de nous confesser. Feuilles d’inscription ici (une par église).

Collecte alimentaire pour l’hôtel du Coq et la résidence Serena

Chers amis,
votre générosité a été immense pendant ces 10 dernières semaines, pour répondre aux besoins des plus pauvres, nos voisins de l’hôtel du Coq, en appui fraternel de l’association SEVE, tout comme beaucoup de bénévoles l’on fait dans d’autres associations qui ont continué leurs activités pendant le confinement. Soyez en de nouveau remerciés !
La SEVE constate qu’avec le déconfinement, l’approvisionnement par les supermarchés et les hypermarchés et la banque alimentaire redevient satisfaisant, ce qui fait que notre collecte va continuer une dernière fois, puis s’arrêter pour cette période de confinement/ déconfinement.
Une  coordination aura lieu prochainement non seulement avec la SEVE mais avec les autres organisations en charge de l’aide aux plus pauvres sur notre secteur, de façon à nous permettre de discerner de quelle façon notre groupement paroissial devra continuer à participer à cette mission. Dans l’intervalle, nous allons aider la SEVE chaque fois que nécessaire pour la préparation des colis et la distribution, et, ponctuellement, pour réinstaller les stocks dans leurs locaux habituels et ainsi libérer les espaces de circulation.

Voici la liste des produits à rassembler cette semaine

►Pain en sachet
►Oeufs (en boîtes carton de 6 ou en plaques)
►Produits d’hygiène (protections féminines, savon liquide ou en pain, gel douche, dentifrice, brosses à dents, gel hydro-alcoolique)
Produits pour les bébés :
►Couches ajustables tailles 3, 4, 4+ et 5
►Lingettes
►Lait 1er, 2e et 3e âge
►Petits pots pour bébés de tous âges
►Jeux et livres premier âge

Les lieux de dépôt

►Le presbytère de St Léger sera ouvert pour déposer vos dons jeudi de 10h à 18h et vendredi de 10h à 13h.
►Mêmes dates et horaires chez Anne Lefort, 6, rue du 4 septembre à Fourqueux, vers le carrefour de la Croix-Rouge, si vous habitez entre Mareil et Fourqueux,
►Idem dans l’église Saint Etienne de Mareil-Marly
►Idem dans l’église Sainte Croix de Fourqueux 
►Idem chez Nelly et Vincent de Féligonde, 2 chemin des Doigts à Mareil (qui récupèrent les dons dans les deux églises)
Pour les habitants de la résidence du Clos Baron à Fourqueux, vous pouvez confier vos dons à Didier Robert à déposer au numéro 21, 2ème étage à droite, devant sa porte, ou bien en bas, dans l’entrée de l’immeuble, et de lui envoyer un SMS au 06 31 35 72 27, aux mêmes horaires.
►Un caddie est à disposition pour vos dons à la sortie du Auchan Market de Mareil (vidé régulièrement par Christine Chenevier)

Nous vous donnerons d’autres nouvelles la semaine prochaine.

Bonne semaine, dans l’attente de la Pentecôte et de la reprise des messes publiques dans nos églises !

Fraternellement

Sylvain, Isabelle et toute l’équipe des bénévoles.

Demandons l’abondance des dons de l’Esprit Saint

Préparons-nous à la fête de la Pentecôte, 50 jours après Pâques. C’est, pour les juifs, Shavouot, la fête de l’alliance, une fête tournée vers le futur, le peuple nouveau. Désormais une alliance avec l’humanité toute entière. Demandons l’abondance des dons de l’Esprit Saint.

Au sommaire de cette vidéo d’enseignement sur l’Esprit Saint (cliquez pour rejoindre directement la séquence) :
Minute 1 : Pentecôte et Shavouot
4:43 : qui est l’Esprit Saint ?
7:20 : c’est une personne !
12:50 : il est Dieu !
19:00 : il procède !
24:20 : son rôle
42:00 : que sont les dons et les fruits ?
48:10 : quand le reçoit-on ?
54:50 : doit-on le prier ?

5ème dimanche de Pâques à 10h00 à Saint-Étienne de Mareil-Marly

« Mais vous, vous êtes une descendance choisie,
un sacerdoce royal,
une nation sainte,
un peuple destiné au salut,
pour que vous annonciez les merveilles
de celui qui vous a appelés des ténèbres
à son admirable lumière.

1 P2, 9

Les textes du jour

La feuille de chants

200510_messe_chants_01

Pour imprimer la feuille mais aussi l’afficher dans une nouvelle fenêtre et, grâce aux liens, écouter et répéter les chants. 

Vous pouvez choisir désormais entre tous nos lieux de culte y compris la chapelle Sainte Cécile pour votre offrande dominicale. Si cela ne paraît pas possible sur votre mobile, supprimez l’application La Quête et réinstallez-la.

CORONA REGIS – mai 7

Petites nouvelles pour notre groupement paroissial : il est possible que nous puissions célébrer la Pentecôte le 31 mai. Dans quelles conditions ? C’est à définir. Et cela ne signifie que les messes pourront se tenir dans leur forme habituelle avant longtemps. Auparavant seront organisés des après-midi de confessions. Dans l’immédiat, prochaines célébrations en YouTube Live : dimanche à 10h00 depuis Saint-Étienne de Mareil-Marly pour la messe du groupement et dimanche à 16h00 depuis Saint-Léger pour un chapelet en franco-portugais devant la statue de la vierge de Fatima.

Offrande de carême, Bol de riz pour l’IRAP

Retour sur la soirée « Bol de riz » du 3 avril juste avant la semaine sainte. Nous avions choisi de soutenir à l’occasion de notre offrande de carême l’IRAP au Liban qui s’occupe de jeunes sourds et de réfugiés. Vous pouvez retrouver la présentation de cette oeuvre en vidéo ci-dessous.

Plus d’infos sur l’IRAP dans cet article publié ici à l’occasion du Bol de riz.

Pour contribuer à l’appel du carême concernant l’IRAP, plusieurs options:
►Chèque à l’ordre de « FOCOLARI FRANCE » (en précisant que vous souhaitez un reçu fiscal) envoyé à Elisabeth Bejjani, 59 rue de Saint Germain 78112 Fourqueux.
►Un virement bancaire, à l’aide de ce RIB, en précisant le libellé « opération bol de riz IRAP ». Envoyer par ailleurs un mail à : ebejjani@aol.com pour préciser que vous souhaitez un reçu fiscal.
►Argent liquide possible (remettre aux prêtres ou à Elisabeth B), sans possibilité dans ce cas de reçu fiscal.

Message de Monseigneur Éric Aumonier à tous les fidèles du diocèse

En ce dimanche 3 mai 2020, dimanche du Bon Pasteur, en chemin vers la Pentecôte en ce temps d’épreuve

Avec vous, frères et sœurs, et avec toute l’Église, le Pape François et les évêques, je cherche à comprendre ce que le Seigneur nous demande de vivre durant cette période pascale, en chemin vers la Pentecôte, et comment y répondre.

Après ces longues et éprouvantes semaines de confinement, je veux vous dire ma fierté et ma reconnaissance. Je suis très admiratif et je rends grâce des trésors de créativité et de générosité que vous tous fidèles, prêtres et diacres avez déployé dans des conditions difficiles pour maintenir la vie paroissiale, soutenir les malades et les personnes seules, parer aux besoins des personnes en difficulté.

Privés depuis des semaines de la célébration des sacrements, nous vivons dans la foi cette épreuve. Je vous invite à demeurer profondément unis comme une seule famille, à communier à l’amour de Dieu et à la charité du Christ, à invoquer l’Esprit Saint pour nous laisser transformer par lui.

Soyons unis comme « pierres vivantes de l’édifice spirituel » (1P 2,5)

L’Église n’est pas une association de groupes de pensée, mais un peuple que Dieu rassemble par son Esprit d’amour et qu’il nourrit de sa Parole et de ses sacrements. Notre foi n’est pas une gnose ou un système de philosophie ou de spiritualité désincarnée.

Que dit aujourd’hui l’Esprit aux sept Églises, c’est-à-dire à toute l’Église ? Il nous demande de « garder la ferveur d’antan », « la constance » ; il nous alerte aussi quand il voit que nous sommes « mous » ou « tièdes », que nous manquons de charité et que nous nous laissons prendre par la séduction du mensonge ou de l’argent…

Nous sommes en ces temps conduits à approfondir la façon dont nous vivons le mystère de l’Église comme un mystère de communion, et non pas à nous plaindre. La communion n’est pas seulement un accord sur la foi mais un échange, une écoute, une capacité à recevoir, la conscience d’être membres d’un même Corps où chacun ne peut vivre séparément ou en concurrence mais prend part aux joies et aux épreuves des uns et des autres.

Nous l’avons expérimenté pendant ce temps de confinement durant lequel, Dieu merci, les obsèques ont pu être célébrées bien que dans une très stricte intimité. L’accueil des familles en deuil nous fait participer à leur immense souffrance : nous les portons dans la prière et devons leur manifester notre compassion.

L’annonce de l’évangile aux obsèques permet à Dieu lui-même de rejoindre la douleur des familles. Et quand le prêtre célèbre la messe, il annonce la résurrection et fait participer vraiment au sacrifice du Christ ceux et celles qui sont dans la peine et attendent le rappel de l’espérance chrétienne.

Dans ce peuple que Dieu rassemble, il n’y a pas ceux qui savent et ceux qui ne savent pas. Tous sont pécheurs en voie de conversion devant leur Sauveur et leur Juge. Il y a des baptisés, des catéchumènes dont je souhaite qu’ils reçoivent la grâce de l’initiation chrétienne au plus vite, tous au cœur du monde. Agissant déjà en tous ceux qui se préparent au baptême, la vie théologale de la foi, de l’espérance et de la charité nous est donnée, comme nous l’avons mieux découvert ensemble lors de notre synode diocésain « un baptême à vivre ».

Communions à l’amour de Dieu et à la charité du christ

Dieu s’est révélé en Jésus incarné. Il constitue son Église en lui donnant d’annoncer la Parole, de célébrer et d’administrer les sacrements jusqu’à la fin des temps pour que naissent à la vie nouvelle les baptisés et que tous puissent avoir accès à son pardon et à sa vie.

Imaginer une Église purement « spirituelle » n’est pas fidèle à ce que le Seigneur a institué pour toujours. Il est évident qu’une Église sans sacrements n’est pas l’Église que veut Jésus.

Les moyens de communication, les vidéoconférences, les rendez-vous téléphoniques sont des instruments précieux. Ils ne peuvent cependant remplacer la rencontre humaine interpersonnelle et communautaire fraternelle, à commencer par celle de l’Eucharistie dominicale. Ce n’est pas seulement notre sensibilité qui nous le fait pressentir, mais c’est notre foi qui nous le dit. Nous savons qu’à travers un geste et une parole, Jésus vivant se rencontre et se donne, sa vie se communique, son amour se donne, le pardon se transmet.

Nous avons tous hâte de retrouver le chemin de la célébration eucharistique. Et comment ne pas comprendre et ne pas partager le désir de communier sacramentellement dès que cela sera possible, sans mettre en danger quiconque ? C’est pourquoi la privation de la célébration eucharistique est une épreuve considérable, qu’il faudra traverser encore quelque temps, comme si notre désir de communion eucharistique et notre foi en l’Eucharistie avaient besoin d’être purifiés et émondés.

Comment alors nous préparer au jour où nous pourrons comme Saint Louis « faire nos Pâques » en nous situant comme des pécheurs et non comme des consommateurs exigeants ?

Je nous invite à (re)découvrir l’adoration eucharistique. L’adoration consiste à aimer Dieu infiniment aimable et à communier en paroles en pensées et en actes à son amour pour tous les hommes avec Jésus crucifié. Elle nous aide à ne jamais oublier « quel sang nous a rachetés », et à communier à la charité du Christ. C’est donc le plus bel acte d’amour que l’homme puisse accomplir avec la grâce de Dieu et c’est un début de la réalisation de notre vocation.

Par la visite au Saint Sacrement présent au tabernacle dans la réserve eucharistique et souvent exposé dans les églises, chacun peut entrer librement et prendre le temps d’adorer.

De même, je vous invite en venant à l’église à profiter de la possibilité de de vous confesser ou de prendre le temps d’un échange spirituel, là aussi dans le respect des précautions voulues.

Adorer, recevoir le pardon, c’est communier et vivre de la charité du Christ. Or la charité est le cœur du mystère de Dieu révélé en Jésus. Elle est le cœur de la vie de l’Église animée par l’Esprit de Pentecôte. Elle se vérifie et suscite en nous une charité concrète envers les pauvres, le partage des biens et l’accueil de la sainteté de Dieu qui sont indissociables et font partie de notre ADN.

Dans la période que nous vivons, la communion authentique de la charité et de la foi se vérifiera dans notre capacité à tenir une pratique commune, à nous aider localement entre fidèles laïcs, religieux et ministres ordonnés à la tenir avec autant de pédagogie que de clarté, en faisant nôtre le bien de tous.

Invoquons l’Esprit saint en accueillant l’aujourd’hui de Dieu

Une conviction m’habite alors que nous sommes encore confinés et que se profile le déconfinement : nous avons vécu et nous vivons encore une expérience unique, douloureuse, déstabilisante, éprouvante. Comme toute épreuve, elle vient « vérifier la qualité de notre foi » ; elle peut être une occasion favorable pour saisir comment Dieu parle dans l’inattendu, comme l’Annonciation nous le démontre.

Tout temps est en effet le temps de la grâce donnée. Vivons le comme tel, accueillons le comme « l’aujourd’hui de Dieu ». Il y a une extrême urgence spirituelle à vivre cet aujourd’hui de Dieu. Pour cela, il nous faut saisir le moment sans se laisser emporter par le fleuve, et nous tenir ferme pour guider notre barque quand bien même nous ne maîtrisons ni le courant ni le débit d’eau.

Ne faisons pas l’économie de ce comportement des contemplatifs dans l’action que nous souhaitons être et qu’il nous faut être ! Ne retombons pas dans l’agitation, le volontarisme de l’organisation à tout crin ou dans la préoccupation de «faire à tout prix !

Ne nous laissons pas prendre enfin par l’imaginaire du post-confinement. Demandons de le recevoir demain dans la confiance alors que nous sommes aujourd’hui sans visibilité ; de le recevoir non comme un drame mais comme une chance ! Car une chose demeure et ne change pas : par sa Parole vivante écoutée en Église, le Seigneur nous redit sans cesse l’Évangile, l’amour du Père qui éclaire notre présent. Il nous assiste de son Esprit que je vous invite à invoquer ensemble, unis dans une neuvaine du 22 au 30 mai en récitant par exemple quotidiennement la prière du Veni Creator avec une intention spéciale pour les futurs baptisés et confirmés, les fiancés et les futurs prêtres.

Dès maintenant, j’invoque sur vous tous, frères et sœurs, l’Esprit d’amour et de force : Il est le défenseur qui donne persévérance et courage dans l’adversité, il est le consolateur qui réconforte ceux qui souffrent et sont inquiets.

Avec Marie, notre Mère

« Marie retenait tous ces évènements et les méditait dans son cœur. » (Lc 2, 16). A la suite de Marie que nous prions tout spécialement en ce mois de mai, je souhaite que nous prenions le temps de relire ce qu’il nous est donné de vivre. Cela nous sera nécessaire pour repartir dans l’espérance en nous rendant disponibles comme Marie au souffle de l’Esprit Saint qui chasse toute peur et donne la joie et la paix.

En nous confiant tous à Saint Louis,
je demande au Seigneur de vous bénir.

† Éric AUMONIER
Évêque de Versailles
16 rue Monseigneur Gibier 78000 VERSAILLES

Collecte alimentaire pour l’hôtel du Coq et la résidence Serena

Chers amis,

Une fois encore vous avez été très généreux pour aider grâce à vos dons, par l’intermédiaire de l’association SEVE de l’église évangélique, nos voisins de l’hôtel du Coq et de la résidence Serena à mieux vivre cette période de confinement. Merci à tous !

Merci également à toutes les personnes engagées dans cette mission.

Voici la liste, plus concentrée, des produits à rassembler cette semaine:

►La grande priorité : fruits et légumes frais. C’est le plus important car il n’y a pas d’autres sources d’approvisionnement que vos dons en ce moment : carottes, oignons, ail, courgettes, poireaux, avocats, salade (nature ou en sachet), tomates, menthe, pommes de terre (pas de radis)… Pommes, poires, bananes, fraises, kiwi…
►Pain en sachet ou pain de mie (il en faut beaucoup pour pouvoir en mettre un par sac).
►Semoule ou blé, etc…
►Oeufs (en boîtes carton ou en plaques)
►Confiture (pas de confitures maison pour des questions de garantie d’hygiène)
►Café soluble, chocolat en poudre, thé en sachets
►Paquets de biscuits
Il y a suffisamment d’avance pour tous les produits pour les bébés et les produits d’hygiène féminine, grâce à vos dons des dernières semaines. 
Nous relançons une collecte de jeux et de livres pour les enfants de moins de six ans (attention, sans petites pièces à cause du risque pour les bébés).  Merci de ne pas donner de jeux pour des enfants plus âgés, ni de vêtements. 

Les lieux de dépôt

►Le presbytère de St Léger sera ouvert pour déposer vos dons jeudi de 10h à 18h et vendredi de 10h à 13h.
►Mêmes dates et horaires chez Anne Lefort, 6, rue du 4 septembre à Fourqueux, vers le carrefour de la Croix-Rouge, si vous habitez entre Mareil et Fourqueux,
►Idem dans l’église St Etienne de Mareil
►Idem dans l’église Ste Croix de Fourqueux 
►Idem chez Nelly et Vincent de Féligonde , 2 chemin des Doigts à Mareil (qui récupèrent les dons dans les deux églises)
►Un caddie est à disposition pour vos dons à la sortie du Auchan Market de Mareil (vidé régulièrement par Christine Chenevier)

Merci encore pour votre générosité, qui sera sollicitée tant que le confinement empêchera l’approvisionnement complet de l’association SEVE et le fonctionnement normal des autres associations d’entraide.

Vous pouvez faire suivre ce message, par tout moyen, à des paroissiens ou voisins qui n’auraient pas l’habitude de fréquenter notre site internet.

À bientôt !

Fraternellement

Isabelle, Sylvain et toute l’équipe de bénévoles.