Retour sur les ordinations du 30 juin à Versailles

C’est un événement exceptionnel que nous vous proposons de revivre durant la trêve estivale : l’ordination de neuf prêtres à Versailles (ainsi que d’un diacre en vue du sacerdoce) le 30 juin dernier. Quelques jours auparavant avaient également été ordonnés trois prêtres à Nanterre, deux à Meaux, quatre à Créteil et huit à Paris pour ne parler que des diocèses d’Ile-de-France. Plus d’infos sur cette page. Pour Versailles sont devenus prêtres :

François-Xavier Colin
Adrien Comerre
Alexandre Descamps
Stéphane Fonsalas
Jacques Frachon
Gabriel Rougevin-Baville
Christophe Roumégous
Olivier Rousseau
Godefroy de Sevin

Ils présentent chacun leur parcours de foi dans cette vidéo :

Le total, d’après La Croix, est de 125 ordinations pour l’Église de France cette année : 82 prêtres diocésains et 43 ordinations au sein de congrégations et de communautés religieuses. Ils étaient donc 9 à Versailles ce 30 juin 2019. A comparer, pour le même diocèse, aux 5 de 2018, aux 2 de 2017, aux 5 de 2016 et aux 4 de 2015.

Retrouvez ci-dessous la vidéo de la célébration du 30 juin qui débute par une présentation des nouveaux prêtres avec référence aux paroisses dont ils sont issus et où ils ont été formés. A noter que, avant son ordination, Adrien Comerre suivait sa 4ème année de baccalauréat de théologie à la faculté ND à Paris tout en étant présent le week-end à la paroisse Saint-Germain de Saint-Germain-en-Laye.


Le Père Desmond Dohou du diocèse de Porto-Novo au Bénin célèbre les messes de notre groupement paroissial durant le mois d'août. Il assure également une permanence d'accueil le samedi de 10h00 à 12h00 au presbytère de Mareil-Marly...

Demande de service d’été

Cet été, la pelouse du jardin de notre maison paroissiale Saint-Michel à Fourqueux si précieuse pour les activités du groupement, aura besoin d’être tondue. C’est pour cette raison que nous recherchons plusieurs bonnes volontés et même si vous n’êtes disponible qu’une seule fois, n’hésitez pas.

La tondeuse électrique, le prolongateur et les sacs pour l’herbe sont sur place.

Un grand merci à ceux qui pourront rendre ce service à notre communauté paroissiale et très bel été à tous.

Il vous suffit d’adresser un petit courriel en cliquant sur le lien ci-dessous
info@paroissefourqueuxmareil.fr


Le Père Desmond Dohou du diocèse de Porto-Novo au Bénin célèbre les messes de notre groupement paroissial durant le mois d'août. Il assure également une permanence d'accueil le samedi de 10h00 à 12h00 au presbytère de Mareil-Marly...

Catéchisme : tout ce qu’il faut savoir

Les vacances sont proches, mais pensons un instant à la rentrée et au catéchisme où nos enfants découvrent la joie d’être aimés du Père, peuvent poser des questions qu’on ne pose pas ailleurs . . . Avec leurs amis et leur catéchiste, ils peuvent comprendre que l’Evangile est toujours d’actualité, en réfléchissant sur Dieu, sur le monde, sur eux-mêmes.

Pourquoi inscrire mon enfant au catéchisme ?

Inscrire son enfant au catéchisme, à partir du CE2, c’est lui permettre de rencontrer Jésus, et de découvrir que Dieu aime chacun d’entre nous. C’est aussi lui faire découvrir la richesse de la tradition chrétienne. C’est aussi lui donner l’occasion de réfléchir aux questions qu’il se pose sur lui-même, le monde et Dieu. 

Lire la suite

Revivons notre procession de la Fête-Dieu en images !

C’était le dimanche 23 juin sous un grand soleil. Une procession du Saint-Sacrement de Saint-Etienne de Mareil-Marly à Sainte-Croix de Fourqueux en passant par deux étapes dans des jardins de nos deux villages où avaient été préparés des reposoirs. Pour terminer, déjeuner amical à la maison Saint-Michel et premier au revoir au père Rémy. Un grand merci à tous les participants et à Yves, le photographe.

Cliquez ci-dessous sur Lire la suite pour afficher le diaporama. Pour faire défiler : touches flèches droite et gauche.

Lire la suite

Procession à Mareil et Fourqueux pour la Fête-Dieu

La Fête du Saint-Sacrement (2e dimanche après la Pentecôte) a été instituée au Moyen-Age pour commémorer la présence de Jésus-Christ dans le sacrement de l’eucharistie.

Ce dimanche 23 juin nous célébrons la Fête-Dieu : une seule messe à Mareil-Marly à 10h00 suivie d’une procession avec deux étapes pour vivre un temps de prière auprès des reposoirs dans les jardins de maisons qui nous accueillent avant de rejoindre l’église Sainte-Croix de Fourqueux puis la maison paroissiale Saint-Michel où nous aurons l’occasion de remercier le Père Rémy avant son départ dans quelques semaines. Tout est organisé pour vous accueillir nombreux !


De droite à gauche, itinéraire de la procession. Retenez surtout les étapes indiquées en gras et la distance à parcourir inférieure à 2,5 Km. Départ après la messe de 10h00 à Saint-Etienne de Mareil-Marly.

Le père Isidore Zongo sera le nouveau vicaire de Saint-Léger / Mareil / Fourqueux

Nous connaissons désormais le nom du nouveau prêtre qui viendra à la rentrée renforcer l’équipe sacerdotale du nouveau groupement paroissial Saint-Léger / Mareil-Marly / Fourqueux confié au père Benoît Chevalier. Il est originaire du Burkina Faso, diocèse de Ouagadougou, et s’appelle Isidore Zongo. Son arrivée est prévue le 1er ou le 2 septembre. C’est un prêtre « Fidei Donum » qui sera à 100% au service du groupement paroissial. Fidei Donum signifie Don de la Foi.

Le père Isidore Zongo. Photo DR, extraite de cet article.

Fidei Donum. Ce sont les deux mots latins en tête de l’encyclique du Pape Pie XII du 21 avril 1957 intitulée « Fidei Donum » invitant les évêques à porter avec lui « le souci de la mission universelle de l’Eglise », non seulement par la prière et l’entraide, mais aussi en mettant certains de leurs prêtres et fidèles à la disposition de diocèses d’autres continents. Les prêtres envoyés, restent attachés à leur diocèse d’origine et y reviennent après plusieurs années passées en mission. On les appelle souvent « Prêtres Fidei donum ». (source : site https://eglise.catholique.fr de la conférence des évêques de France)

Une impulsion évangélisatrice

On pouvait depuis longtemps penser que cela arriverait. Voilà que la décision de l’évêque est tombée : il n’y aura plus de curé à demeure pour le groupement Mareil-Marly/Fourqueux à partir du 1er septembre prochain. Les deux paroisses seront regroupées avec Saint-Léger.

Même si, dans le diocèse de Versailles (fort d’environ 250 prêtres), la pratique dominicale ne baisse pas et le nombre de prêtres demeure à peu près stable, il y a tout de même un manque de prêtres pouvant être curés. Chaque année une à deux paroisses doivent être gérées par un administrateur (un prêtre qui n’est pas le curé et gère pendant un an). Par ailleurs on tend à regrouper les prêtres afin qu’ils se soutiennent, travaillent ensemble et parfois vivent ensemble. C’est pour ces raisons que des paroisses doivent être regroupées avec une paroisse voisine. D’autres paroisses sont dans ce cas ou l’ont été il n’y a pas longtemps.

La rencontre de ce samedi à la maison Saint-Michel de Fourqueux avec le père Etienne Maroteaux, vicaire épiscopal, a permis de cheminer un peu plus vers notre nouveau regroupement à venir avec Saint-Léger. La décision de notre évêque est une décision qui vise la pérennité du dispositif pastoral et, même si l’on ne peut dire l’avenir, il n’est pas prévu a priori de revenir en arrière.

Des chiffres encore : Saint-Léger compterait 700 à 1000 pratiquants réguliers, Mareil-Fourqueux 400 à 500. Le regroupement de l’ensemble ne signifie pas la disparition des paroisses. Mais il implique que les trois paroisses auront un seul et même curé, le père Benoît Chevalier, actuel curé de Saint-Léger. Il est assisté d’un prêtre étudiant béninois, le père Jean-Baptiste Toupé. Un autre vicaire renforcera l’équipe pour la rentrée et logera à Fourqueux. Ce sera également un prêtre d’origine africaine. Le curé et ses deux vicaires seront en charge des trois paroisses. Le père Benoît Chevalier sera « installé » comme curé du groupement Mareil-Fourqueux le dimanche 8 septembre prochain lors d’une célébration à Saint-Etienne de Mareil-Marly présidée par monseigneur Eric Aumonier, évêque de Versailles.

D’après le père Etienne Maroteaux, un regroupement paroissial entraîne des changements mais qui seront progressifs. Ce sera au père Benoît Chevalier d’en décider avec l’aide de l’équipe d’animation paroissiale et du conseil pastoral, en dialogue avec les équipes responsables des services paroissiaux.

Pour nous y préparer le père Etienne Maroteaux nous propose de méditer sur ce passage de l’exhortation apostolique evangelii gaudium du Pape François.

Les charismes au service de la communion évangélisatrice

L’Esprit Saint enrichit toute l’Église qui évangélise aussi par divers charismes. Ce sont des dons pour renouveler et édifier l’Église. Ils ne sont pas un patrimoine fermé, livré à un groupe pour qu’il le garde ; il s’agit plutôt de cadeaux de l’Esprit intégrés au corps ecclésial, attirés vers le centre qui est le Christ, d’où ils partent en une impulsion évangélisatrice. Un signe clair de l’authenticité d’un charisme est son ecclésialité, sa capacité de s’intégrer harmonieusement dans la vie du peuple saint de Dieu, pour le bien de tous. Une véritable nouveauté suscitée par l’Esprit n’a pas besoin de porter ombrage aux autres spiritualités et dons pour s’affirmer elle-même. Plus un charisme tournera son regard vers le cœur de l’Évangile plus son exercice sera ecclésial. Même si cela coûte, c’est dans la communion qu’un charisme se révèle authentiquement et mystérieusement fécond. Si elle vit ce défi, l’Église peut être un modèle pour la paix dans le monde.

Les différences entre les personnes et les communautés sont parfois inconfortables, mais l’Esprit Saint, qui suscite cette diversité, peut tirer de tout quelque chose de bon, et le transformer en un dynamisme évangélisateur qui agit par attraction. La diversité doit toujours être réconciliée avec l’aide de l’Esprit Saint ; lui seul peut susciter la diversité, la pluralité, la multiplicité et, en même temps, réaliser l’unité. En revanche, quand c’est nous qui prétendons être la diversité et que nous nous enfermons dans nos particularismes, dans nos exclusivismes, nous provoquons la division ; d’autre part, quand c’est nous qui voulons construire l’unité avec nos plans humains, nous finissons par imposer l’uniformité, l’homologation. Ceci n’aide pas à la mission de l’Église.

Rencontre avec le Père Étienne Maroteaux, vicaire épiscopal

Nous sommes tous conviés samedi matin à une rencontre avec le vicaire épiscopal en charge du doyenné de Saint-Germain-en-Laye. Samedi 25 mai, de 10h00 à 11h30, le Père Etienne Maroteaux sera à la maison Saint-Michel à Fourqueux (10 rue Maurice Berteaux) pour expliquer, avec les membres de l’Equipe d’Animation Paroissiale et du Conseil Pastoral, le regroupement de notre paroisse avec Saint-Léger. Cette rencontre est ouverte à tous.

Outre le doyenné de Saint-Germain-en-Laye, le Père Etienne Maroteaux est vicaire épiscopal pour les doyennés de Sartrouville et du Vésinet et il est également lui-même actuellement curé du groupement paroissial de Houilles-Carrières (mais à partir du 1er septembre il termine toutes ces missions et il sera curé de Sainte-Marguerite du Vésinet) . Jusqu’au 1er septembre, il fait partie tout comme le Père Benoît Chevalier (vicaire épiscopal chargé du diaconat permanent, curé de la paroisse Saint-Léger de Saint-Germain-en-Laye) du conseil épiscopal restreint.

L’annonce il y a une dizaine de jours du départ du Père Rémy Houette dès cet été et de la réorganisation au sein du doyenné avec le rattachement des clochers de Mareil-Marly et de Fourqueux à la paroisse de Saint-Léger a été durement ressentie par la communauté paroissiale.

Mais nous aurons l’opportunité ce samedi de nous faire expliquer cette décision de notre évêque. Tous les paroissiens sont invités à cette réunion. Un grand merci à l’équipe d’animation paroissiale qui a recommandé une assemblée ouverte à tous. A nous de relayer dès maintenant cette invitation en la partageant très largement à tous ceux de nos proches, de nos amis, de nos relations de voisinage intéressées par la vie paroissiale.

Notre communauté est riche de talents aux multiples facettes, mais surtout de liens d’amitiés noués autour de toutes les activités de ces dernières années : sacristie, liturgie, animation, catéchisme, adoration, groupes de prière, pèlerinages, retraites, repas paroissiaux…

Ayons à coeur de vite renouveler nos engagements si modestes soient-ils. Et de donner à notre groupement paroissial un nouvel élan. Sans Père Curé en titre peut-être mais avec plein de projets à faire aboutir et à exprimer ce samedi pour renforcer la communauté et son rayonnement.

Merci de partager tout de suite à vos relations ce rendez-vous de samedi. Soyons très nombreux. Informons les jeunes. Accompagnons nos aînés !

Protégeons toujours la vie